Du bruit dans la MAP

26 novembre 2015

Wok de saucisse de Morteau façon thaïe

 

IMG_9481bis

Comme le nom de mon blog ne l'indique pas, je suis fan de Charcuterie ! et la saucisse de Morteau est certainement de loin ma préférée!

FICT (41)

Alors quand Philo m'a demandé de participer à un atelier de saison autour de la Charcuterie à l'atelier 750 grammes , j'ai dit oui !!!

L'atelier 750 grammes

FICT (20)

Malheureusement, je n'ai pu m'y rendre le jour dit mais je me devais de vous faire partager quelques recettes insoupconnées réalisées avec différentes charcuteries à l'aide d'ingrédients de saison .

Plusieurs équipes ce soir-là étaient ainsi formées afin de mettre en valeur différentes charcuteries que nous n'avons peut être pas l'habitude de retravailler en dehors des recettes traditionnelles.

Voici donc ma version revisitée de la saucisse de Morteau: le wok à la façon thaïe !

Cette saucisse à cuire peut donc également se travailler rotie à la poêle ( je la cuisine d'ailleurs souvent en rougail, voire même au barbecue).

Cette saucisse se découpe facilement à froid donc pas de soucis de tenue à la cuisson.

IMG_9455bis

Pour 4 personnes :

Pour la marinade :
(durée 30mn environ)

1 saucisse de Morteau
1 cs de purée de gingembre ( ou 5 cm de gingembre frais râpé)
1 cc de citronnelle en poudre (ou les tronçons écrasés d'une tige fraîche)
1 citron vert non traité ( ou combawa) et son zeste.
1 trait de sauce de soja sucrée (Yamasa)
1 filet d'huile d'olive

Pour le wok :

1 brocoli
1 bonne poignée de pois gourmand
2 échalottes
1 grosse gousse d'ail
1 cs de sauce soja
2 cs de sauce d'huître
vermicelles ou pâtes de riz
coriandre fraîche

Dans un premier temps, préparez votre marinade en mélangeant tous les ingrédients cités plus haut et laissez mariner 30 minutes au frigo vos dés de Morteau (j'ai opté pour des tranches, plus gourmand !).

IMG_9462bis

Dans un wok bien chaud que vous laisserez sous feu vif jusqu'à la fin ( ce qui nécessite naturellement une surveillance accrue) , mettez vos dés de saucisse de Morteau et la marinade; bien saisir la saucisse, jusqu'a caramélisation. Sortez les saucisses de la poêle; réservez.

Dans ce même wok , faites revenir les échalottes émincées et l'ail pilé; remuez rapidement et déposez les fleurs de brocolis crues; laissez cuire 10 minutes et ajoutez les pois gourmands; poursuivez la cuisson, mais pas trop pour conserver le croquant des légumes.

Pendant ce temps, vous aurez fait ramollir dans une casserole d'eau très chaude, les vermicelles ou pâtes de riz au moins 5 mns. Egouttez-les et incorporez-les aux légumes.

IMG_9464bis

Ajoutez aussitôt la saucisse de Morteau et poursuivre la cuisson 2/3 minutes toujours à feu vif; ajoutez la sauce d'huîtres qui permettra de lier le tout. Coupez de suite le feu et servez immédiatement sans oublier de parsemer de coriandre fraîche à l'assiette.

 

Je vous invite à découvrir un site incontournable pour en savoir plus sur les charcuteries, leurs saisonnalités et les façons de les accommoder ici : http://www.infocharcuteries.fr/ .

http://www.infocharcuteries.fr/templates/yoo_seasons_1.5.9/images/logo.png

Je vous donne également les liens vers les blogs de mes copines d'équipe qui vous livreront d'autres idées de recettes autour de la charcuterie; tout d'abord, Sonia qui nous offre un magnifique Rougail sur le blog Click n' cook

FICT (234)

Chez Sophie, vous trouverez une recette de parmentier de saucisses de Montbéliard et patates douces sur son blog L'écrin révèle le diamant.

Sans oublier Philo qui vous livre plusieurs recettes à base de charcuterie, mais surtout le fameux tartare de boudin blanc au kiwi et au pain d'épices présenté ce soir-là, sur son blog Philo aux fourneaux .

De quoi vous régaler tout l'hiver !!!!!

 

 

 

20 novembre 2015

Bouillon thaï au poulet et aux raviolis chinois

IMG_3773bis

Les premiers frimas apparaissent (enfin), le moment des bouillons est arrivé (enfin) !

Voici une recette de bouillon improvisée d'inspiration thaïe; pour se faire, j'ai évidemment utilisé le bouillon Ariaké ; "évidemment" puisque je trouve que ce sont les meilleurs sur le marché !

Pour 4 personnes :

4 sachets de bouillon de poulet Ariaké
2 litres d'eau filtrée à la carafe Brita
2 blancs de poulet
2 échalottes
1 bouquet de coriandre fraîche
1 pincée de citronnelle en poudre ( ou quelques tronçons pour la fraîche)
1 piment chinois (rouge)
1 zeste de citron vert non traité
1 cs de gingembre râpé
1 cs de nuoc-mâm
1 cs de sauce soja (salée)
1 cs de perles de tapioca
quelques raviolis vapeur chinois (surgelés ou frais)

 

Portez l'eau filtrée à la Brita à ébulllition dans une casserole, laissez infuser les sachets de bouillon pendant 10 minutes à feu moyen; remuez de temps en temps; ajoutez le zeste du citron. Laissez frémir encore 5 minutes puis enlevez les sachets de bouillon Ariaké.

Ajoutez les échalottes ciselées finement, le piment, le gingembre, la citronnelle, les deux sauces.

Ajouter le poulet émincé en fines tranches et laissez cuire 5 minutes.

Ajoutez enfin la coriandre épluchée, les raviolis et les perles de tapioca.

Laissez mijoter 8/10 minutes environ. C'est prêt !

Au moment de servir, vous pouvez ajoutez à la surface du bouillon de l'échalotte ciselée, de la coriandre ou de la ciboulette chinoise ciselée.

 

 

 

02 novembre 2015

Fromage de vache maison

IMG_3468bis

Lors de mes dernières vacances en Lozère, j'ai chiné des petits moules à fromage en grès sur un petit marché dominical; j'avais déjà fait quelques essais de fromages maison en faisselles plastiques mais ici le résultat est d'autant plus joli !

Ingrédients pour un beau fromage ou 5 petits fromages selon les moules :

1 litre de lait de vache frais ( ou chèvre, brebis...)
3 ou 4 gouttes de présure (achetée en pharmacie)
sel fin

Dans une casserole, amenez le lait à 30 °C. Ajoutez 3 ou 4 gouttes de présure ( si vous venez d'ouvrir le flacon tout neuf, 3 gouttes suffiront car la présure est alors très active ; pour rappel, conservez-la toujours au frigo), mélangez puis coupez le feu sous la casserole.

IMG_3381bis

Couvrir avec un linge propre et attendre 24 heures.

Au bout de 24h, le caillé s'est formé; enlevez le petit lait ( conservez le si vous faites des yaourts ou d'autres fromages c'est toujours très utile!) et versez le caillé en faisselle (dans laquelle vous aurez au préalable déposé une étamine à fromage ou, comme moi, 2 épaisseurs de gaze stérile).

IMG_3367bis

 

Au bout de 12 h, le fromage aura diminué de moitié. Salez-en la surface et retournez-le. Attendez à nouveau 12h.

IMG_3379bis

IMG_3380bis

 

Sortez le fromage de son moule et posez-le sous cloche aérée après l'avoir salé à nouveau sur toute sa surface et en le posant idéalement sur des claies de bois ou sur de la paille. Attendre ainsi 4/5 jours ( en fonction de votre goût d'affinage) en le retournant tous les jours. Brossez la surface du fromage pou enlever les moisissures (tout à fait normal).

Dernière étape : Dégustez !

IMG_3428bis

IMG_3448bis

 

Posté par dubruitdanslaMAP à 23:52 - fromages maison - Commentaires [1]
Tags : , , , ,

10 octobre 2015

Pain cocotte

IMG_2853bis

Une recette simplissime à portée de tous aujourd'hui : le pain cocotte!

Une recette silmplissime certes, mais qui comporte, en plus d'avoir un résultat visuel impeccable, l'avantage d'une croûte très croustillante et d'une mie très aérée !

Ingrédients pour un pain de près de 1kg :

500 gr de farine T 55 bio (je n'utilise plus que de la farine bio à cause, en autreschoses, du surplus de gluten ajouté aux autres farines!)
300 gr d'eau à température ambiante
1,5 cc de sel fin
2 cc de levure boulangère déshydratée

Au pétrin, mélangez tous les ingrédients à vitesse lente pendant 4 mn, puis à vitesse rapide pendant 6 mn.

Laissez votre pâton "pousser" 1 heure sous un linge humide.

Puis, dégazez votre pâton sur une surface farinée, et donnez-lui la forme d'une boule, soudure en dessous.

Tapissez une cocotte en fonte d'un papier sulfurisé fariné et déposez-y votre pâton.

Fermez la cocotte et laissez encore "pousser" 1 heure.

Préchauffez votre four à 240°C.

Ouvrez votre cocotte, farinez la surface du pâton et grignez le dessus à l'aide d'un scalpel ou d'une grigne à pain (la croix étant idéale car le pain se développera harmonieusement).

Refermez la cocotte et déposez là dans le four préchauffé pendant 25-30 mn environ.

Posté par dubruitdanslaMAP à 18:23 - pains - Commentaires [1]
Tags : , , , , , , ,

20 septembre 2015

Beignets de tomates vertes

IMG_8684

J'ai profité d'une ballade à la cueillette aujourd'hui pour ramener quelques belles tomates vertes; et comme j'avais un souvenir incroyable de beignets de tomates vertes improvisés il y a quelques années, j'ai décidé de vous faire partager cette expérience que vous n'osiez peut être pas tenter; verdict : fameux !

IMG_8675 bis

La recette est extrêmement simple :

Ingrédients pour environ 1 Kg de tomates vertes :

3 oeufs
250 gr de farine + quelques cuillères de farine pour enrober les tranches de tomates
1/2 cc de sel
40 cl de lait entier
1 pointe de couteau de paprika doux en poudre
huile végétale pour friture

Pour la pâte à beignets, j'ai improvisé cette recette modifiable à l'infini (avec des épices ou herbes séchées de votre choix) : Mélangez les oeufs à la farine; délayez au fouet le mélange farine/oeufs à l'aide du lait, allongé d'un filet d'huile (1 cs environ); salez et épicez votre appareil.

IMG_8671

Après avoir lavé et émincé en tranches de 7/8 mm environ vos tomates, épongez-les sur du papier absorbant; puis enrobez-les légèrement de farine recto verso avant de les plonger dans l'appareil à beignet.

Plongez vos tranches de tomates par quatre ou cinq à la fois dans un bain de friture, en les faisant cuire 3 mn envion sur chaque face.

Une fois bien dorés, déposez les beignets sur du papier absorbant et salez.

IMG_8678bis

Dégustez chauds ou froids avec quelques gouttes de citron c'est encore meilleur !

Posté par dubruitdanslaMAP à 18:10 - buffet - Commentaires [0]
Tags : , , , , , , , , ,


30 mai 2015

Verrine aux couleurs printanières avec Alvalle

verrine alvalle petits pois menthe

Lors d'un atelier découverte organisé par Alvalle à l'Atelier des Chefs à l'occasion de la sortie de la nouvelle gamme de soupe froide, j'ai découvert la saveur Petits pois et menthe, que vous pouvez désormais trouver au rayon frais de la plupart des enseignes.

Cette soupe froide se déguste seule, mais peut tout aussi bien accompagner des entrées ou autres amuses-bouches.

Pour ma part, j'ai décidé de tester cette soupe en verrine car j'ai l'habitude d'utiliser en fond de garniture une soupe réalisée maison assez similaire à la recette Alvalle : petits pois moulinés agrémentés de menthe, d'huile d'olive et de quelques épices.

Pour 4 grandes verrines :

40 cl de soupe froide petits pois & menthe Alvalle
1 demi concombre
100 gr de féta
1 carotte
100 ml de crème fraîche liquide
quelques baies roses
1 pinçée d'origan
1 pinçée de piment d'Espelette en poudre

alvalle menthe p pois

Versez la soupe froide dans les verrines.

Fouettez votre crème fraîche au batteur et incorporez votre féta coupée en petits morceaux.

Ajoutez à ce mélange les baies, le piment d'Espelette et l'origan.

Déposez ce mélange à la surface de la soupe.

Déposez ensuite le concombre découpé en fine brunoise.

Terminez l'assemblage de la verrine avec des carottes finement ciselées ou rapées.

Servir naturellement très frais !

IMG_7295

En bonus, quelques photos de l'atelier qui vous donnneront peut être quelques idées d'accompagnement pour vos gazpachos Avalle.

IMG_7278

 

IMG_7305

IMG_7304

 

Pour découvrir d'autres recettes à base des produits Alvalle, c'est ici !

Pour découvrir des démonstrations et des cours de cuisine en ligne gratuits pendant tout l'été c'est ici !

Des démonstrations culinaires de l'Atelier des Chefs partout en France, vous permettront cet été, de découvrir les gazpachos et soupes froides Alvalle dans 40 villes de Juin à Août 2015 ...

 

 

 

27 juin 2014

Grillis : Relevez mon défiss Salakis et gagnez peut être un dîner étoilé à domicile !!!!!! {concours inside}

 

grillis defiss

Vous l'avez peut être déjà repéré dans votre supermarché ? Le Grillis de Salakis a fait son apparition le mois dernier sur les étals fromagers pour mon plus grand bonheur, car étant absolument fan de fromage à griller, je suis comblée !

Non seulement ce fromage s'apparente à l'halloumi et vous permettra de concocter nombres de recettes estivales et méditerranéennes, mais aussi de créer des menus qui vous changeront de la viande ! Car là sera tout l'intérêt de ce fromage qui tient la cuisson , qui grille et croustille , qui reste fondant à l'interieur !

Vous pourrez cuisiner Grillis de nombreuses manières ! J'ai testé Grillis de différentes façons et aujourd'hui, je vous propose des Cromesquis de Grillis accompagnés d'une salade de crudités très rafraîchissante !

grillis defiss cromesqui

Ingrédients pour 4 assiettes

  • 4 pains Pitas
  • 1 citron pour la présentation et l'assaisonnement dans l'assiette
  • Pour la brunoise de crudités :
  • 3 tomates
  • 1 gros poivron vert
  • 1 concombre
  • Olives noires dénoyautées
  • Origan
  • 1 oignon rouge
  • Huile d'olive extra vierge
  • 1/2 Citron
  • Sel & poivre
  • Pour les cromesquis :
  • 2 tranches de Grillis de Salakis (360g)
  • 2 oeufs
  • Farine
  • Panure : chapelure fine
  • Huile de tournesol
  • Papier absorbant
  • Pour la sauce :
  • 3 yaourts grecs
  • Ciboulette
  • Menthe fraîche
  • 2 gousses d'ail

Dans un premier temps, couper deux tranches de Grillis en gros cubes.

Répartir séparément dans 3 assiettes différentes la farine, les œufs battus et la chapelure fine.
Tremper les cubes successivement dans la farine, puis dans l'œuf puis dans la chapelure. Réserver au frais quelques minutes.
Sortir les cubes du réfrigérateur et les plonger à nouveau dans les œufs battus et dans la chapelure. Réfrigérer à nouveau 5 minutes et renouveler l'opération une autre fois.
Préchauffer l'huile de la friteuse à 180°C ou faire chauffer de l'huile dans une poêle pour faire frire les cromesquis pendant environ 1 minute. Égoutter les cromesquis sur du papier absorbant.

Brunoise de crudités

Couper en dés fins les tomates épépinées, le poivron vert (en gardant la peau pour le croquant), le concombre, l'oignon rouge et quelques olives noires.
Arroser d'un filet de citron et de 4 cuillères à soupe d'huile d'olive, parsemer généreusement d'origan, saler et poivrer.

Sauce au yaourt

Mélanger les trois yaourts avec deux gousses d'ail hachées, 10 feuilles de menthe fraîche et quelques brins de ciboulettes ciselés. Saler et poivrer. Réserver au frais dans des ramequins individuels jusqu'au service.

Dressage

Réchauffer les pains pitas à la poêle, puis les couper en 4 quartiers et les disposer sur l'assiette.
Disposer ensuite les cromesquis chauds et la brunoise, accompagné du ramequin de sauce et de quartiers de citron.

GRAND CONCOURS LES DEFISS GRILLIS DE SALAKIS

Vous avez jusqu'au 2 juillet 2014 pour proposer votre recette sur la page facebook Salakis France et peut être d'avoir la chance d'avoir le privilège de recevoir chez vous un chef étoilé afin qu'il vous concocte votre repas !!!!! Le repas sera pour 6 personnes et sera préparé par le Chef Christophe Dufau du Restaurant Les Bacchanales !!! Qu'en dites vous ?

Alors je vous invite à relever mon défiss sans plus tarder!!!! Rendez vous sur la page et postez votre recette à base de Grillis et invitez vos amis à voter pour vouss, c'est aussi simple que cela !!!!!

Pour cela, procurez-vous du Grillis de Salakis; Revisitez un plat classique d'été et postez votre recette accompagnée d'une photo sur la page Facebook Salakis France en lançant l'application Ca change de la viande puis invitez vos amis à voter pour votre recette afin de mettre toutes les chances de votre côté !!!! Vite Vite !!!!!

Retrouvez tous les défiss sur la page www.cachangedelaviande.fr

 

Posté par dubruitdanslaMAP à 18:58 - Concours - Commentaires [1]

19 juin 2014

Jaffa Cake

IMG_6891

Je n'avais pas fait de jaffa cake depuis trés trés longtemps ( mes 14 ans, une impro en plus); ce gâteau n'est pas très connu en France car on le connait plus sous la forme de petits gâteaux à la génoise, fourrés à la gelée d'orange...vous voyez de quoi je parle hum?

Ici je vous propose donc une sorte de Pim's géant dans sa recette traditionnelle; pour cela il vous faudra un moule à manquer de 24 cm de diamètre , 26 cm maximum ( car le gâteau a besoin d'épaisseur quand même)

Ingrédients :

175 gr de beurre doux pommade175 gr de vergeoise ou cassonnade
2 oranges non traitées
3 gros oeufs
175 gr de farine à levure incorporée
30 ml de jus d'orange pressée

Pour le sirop :

80 ml de jus d'orange pressée
60 ml de Cointreau ( ou autre liqueur à l'orange)
15 gr de vergeoise

Pour le nappage :

150 gr de chocolat noir ou chocolatnoir dessert
50 gr de beurre doux

Dans un robot mixeur, battez le beurre jusqu'à ce qu'il soit crémeux; incorporez le sucre et le zeste des 2 oranges en continuant de battre le mélange jusqu'à obtenir quelque chose de trés aéré et mousseux.

IMG_6876

Battre les oeufs et les ajouter, à la cuillère, au fur et à mesure de leur absorbtion totale au mélange. De même, incorporez progressivement par cuillère, la farine. Avec la dernière cuillère de farine restante, incorporez le jus de fruit ( rappel : 30ml).

Mettre le mélange dans le moule beurré et fariné et lisser la surface.

Mettez à cuire le gâteau au milieu du four (préchauffé à 180 °C.)pendant 35 minutes environ (surveillez la couleur).

Pendant que le gâteau cuit, préparez le sirop en mélangeant le jus d'orange, le cointreau et le sucre à la cuillère afin de dissoudre totalement le sucre.

IMG_6878

Une fois le gâteau bien cuit en son centre, et bien doré, sortez-le du four; déposez le moule sur une grille et puncher le gâteau dans son moule avec le sirop.

IMG_6879

Laissez totalement refroidir avant le démoulage.

Une fois démoulé, vous pourrez napper votre gâteau en ayant fait fondre le chocolat noir et le beurre au bain-marie ou au micro ondes (2 x 30 secondes à 500 W en remuant après le premier passage); lissez ( ou pas) votre nappage au dessus et sur les côtés...vous pouvez pousser le vice de la gourmandise en faisant un cadrillage pour imiter les petits gâteaux que vous connaissez bien ...

 

IMG_6889

Le gâteau sera ensuite entreposé au frigidaire afin que le nappage durcisse un peu ( je dirais 2 h ); il est meilleur frais car tous les arômes ressortent mieux et se prête bien, par le fait,  au mélange orange/chocolat selon moi.

IMG_6894

 

 

Posté par dubruitdanslaMAP à 02:11 - gâteaux - Commentaires [9]
Tags : , , , , , , , , , ,

09 juin 2014

Tarte aux artichauts et oignons violets de Sonia Ezgulian et Interview gourmande de l'auteure !

IMG_6822

 

Vous connaissez sûrement Sonia Ezgulian (si ce n'est pas le cas je vous invite urgemment à faire un tour sur son blog Les sardines filantes ) qui inspire toutes les foodistas de la toile !

Car Sonia a un don ! et quel don! Son regard curieux, ses mains douées, son esprit passionné et sa cuisine si généreuse fait d'elle une cuisinière qu'on aime suivre!

Ce qui caractérise sa cuisine : l'originalité !

Alors quand Sonia sort un livre, on court l'acheter !

Voici son dernier né, sorti en mai, que je me suis empressée d'acquérir ! Vous lirez ces jours-ci pléthores de bonnes critiques et de coups de coeur à la sortie de ce livre, car oui on l'attendait de pied ferme et oui il est fabuleux !

Couv livre sonia - copie

Ma cuisine astucieuse, Sonia Ezgulian, Editions de La Martinière, mai 2014, 256 pages, 24,90€ Prix éditeur.

En 108 recettes, Sonia Ezgulian nous livre ses recettes très astucieuses de la cuisine du quotidien, une cuisine qu'elle rend enchanteresse par l'originalité de son visuel et pétillante par sa créativité (mention spéciale pour le ketchup de mangue ou encore la chapelure au jambon cru croustillant); non seulement c'est beau mais c'est bon !

Le livre est découpé en 6 chapitres : Astuces et fantaisies ( tout pour faciliter la cuisine du quotidien), Mes produits et ustensils fétiches (artichauts, radis, tortilla, gremolata, chorizo, agrumes, beurre, chapelure, omelette, ketchup, sardines, mandoline & économe, machine à pain, cocotte et yaourtière), Plats du lendemain et épluchures (ou comment tout utiliser dans un ingédient : trognon de pomme, peau d'aubergine, têtes d'ail, écorces de melon, noyaux d'olives, tiges d'herbes,miettes de pain, reste de pâtes et de riz), Même pas peur ! (trucs et astuces pour réaliser des plats élaborés), Inspirations italiennes (une cuisine généreuse), et Placards, frigo, tiroirs et index (parce que le choix des ingrédients et des ustensils est primordial en cuisine).

 

J'ai immédiatement voulu testé la tarte aux artichauts et aux oignons rouges de la page 186 ! Tellement jolie et si simple pourtant; car tout le génie de Sonia réside dans la sublimation des ingrédients du quotidien ! Vous retrouverez d'ailleurs la tarte serpentin, si caracteristique de la créativité de Sonia, en page 106 avec une tartelette-serpentin de légumes du pot-au-feu et en page 122 avec une magnifique tarte serpentin aux radis roses !

TARTE AUX ARTICHAUTS ET OIGNONS VIOLETS

Ingrédients pour 4 personnes :

150 gr de pâte brisée aux éclats de noisette
2 oignons violets
2 petits artichauts violets ( ici j'ai pris 3 fonds d'artichauts)
2 pincées de cumin
15 cl de crème liquide
50 gr de parmesan fraîchement râpé
1 oeuf
40 gr de beurre demi-sel
30 gr de farine
sel fin et poivre du moulin

Graissez un moule à tarte avec 20 gr de beurre et parsemez-le de farine. Foncez votre moule à tarte avec la pâte brisée, piquez-en le fond à la fourchette et réservez au frigo le temps de confectionner  la garniture.

IMG_6810

Préchauffez votre four à 200°C.

Tournez les artichauts et épluchez les oignons en prenant soin de garder quelques belles tranches pour finir la tarte.

Dans une poêle, faites revenir les oignons dans 20 gr de beurre; versez-les dans un saladier et incorporez l'oeuf, le parmesan, la crème liquide, le cumin, du sel et du poivre.

IMG_6815

Versez la préparation dans le fond de tarte.

Disposez les artcihauts crus, coupés en deux dans la tarte et déposez les rondelles d'oignons crus à la surface.

Cuire 25 minutes à 200 °C.

Dégustez la tarte froide ou chaude, accompagnée d'une salade verte.

Verdict :super facile à réaliser (même si je n'ai pas tourné les artichauts), et très goutue grâce notemment au cumin qui parfume subtilement cette tarte très savoureuse ! à refaire d'urgence !

 

Sonia a eu l'extrême gentillesse de répondre à mon interview gourmande!

INTERVIEW GOURMANDE

Image 22

 

Votre passion pour la cuisine, d’où vient-elle ?

 

De l’enfance, avec une grand-mère arménienne, maraichère, qui aimait réunir toute sa famille autour d’une grande table sous la tonnelle. J’ai décidé d’en faire mon métier très tard (30 ans) mais c’était le bon moment, j’ai toujours aimé cuisiner avec liberté, sans contraintes.

 

Vous êtes plutôt repas intimiste ou grande tablée?

 

Les deux, ce sont deux exercices très différents. J’aime beaucoup préparer les plateaux télé pour mon mari et moi (avec beaucoup de raffinement, le choix des assiettes, la présentation des plats) et j’adore les grandes et joyeuses tablées pour ma famille, les soirées de copains.

 

L'ingrédient indispensable selon vous?

 

Difficile de choisir, peut-être la farine ou le citron. Bon le citron !

 

La recette qui vous caractérise , votre plat ou dessert signature ?

 

La tarte serpentin que je décline depuis plusieurs années en version salée, sucrée, à différents légumes. Elle est née d’un coup de dessin pour le dessin d’une étiquette de vin (Cœur de Roche de Jean-François Mérieau ) et j’aime cette idée d’infinies déclinaisons possibles.

 

presse_tarte

 

 

Comment vous est venue l'idée d'écrire ce livre ?

 

C’était il y a environ 5 ans, une envie de rassembler plusieurs étapes de ma vie de cuisinière pour transmettre mon bonheur de cuisiner sans stress, décontractée avec plein d’astuces. Dans ce livre, il y a des recettes du restaurant Oxalis que je tenais à Lyon avec Emmanuel mon mari, des recettes du blog, des recettes que j’ai créé pour des évènements, etc. Et bien sûr des recettes, une grosse majorité, que j’ai imaginé pour ce livre.

 

Qu'est qui vous inspire? (quoi ou qui)

 

TOUT ! Un marché, des couleurs, une séance de bricolage, le graphisme d’une affiche. Le gâteau d’omelette par exemple est né quand j’ai ouvert un de mes tiroirs de cuisine rempli de cercles à pâtisserie (si vous voulez les photos, j’ai !). J’ai eu comme un flash. Au début je voulais faire un gâteau type cake avec différentes couleurs et parfums mais cela ne me paraissait difficile. J’ai ensuite pensé à l’omelette et c’est devenu une évidence. Il y a aussi les commandes (j’aime beaucoup la contrainte, cela fait progresser car cela vous oblige à vous triturer les méninges). Par exemple, les yaourts pour l’expo des Peaux de vaches d’Isabelle Schaff à la Milk Factory.

 

Votre plat préféré ?

 

Un œuf à la coque avec des mouillettes. Selon l’humeur et l’état du frigo, des mouillettes pain beurre tout simplement ou des mouillettes de compèt ! J’ai des centaines de recettes en magasin.

 

027-mes-mouillettes

 

Et votre dessert préféré ?

 

Si c’est moi qui le prépare, le bourma, un dessert arménien à base de noix, de pistache. Des rouleaux de pâte filo croustillantes, noyés dans du sirop (http://www.lessardinesfilantes.fr/blog/2011/09/14/soupir-du-serail-2/) . Si c’est une douceur que j’achète, c’est une barquette aux marrons. Surtout celle de la pâtisserie Sève à Lyon.

 

Un mets que vous ratez systématiquement ?

 

Les pommes de terre sautées, cela fait rire mon mari. Je réussis des tas de recettes avec les pommes de terre (millefeuille, gratin, barboton, dauphines, etc) mais les pommes de terre sautées à la poêle, c’est toujours la catastrophe. Pas assez cuites ou toujours écrasées…c’est d’ailleurs mon prochain défi pour le prochain livre, je recueille plein d’astuces, de petits tours de main pour les réussir à la perfection, non mais !

 

Votre prochaine expérience ou voyage culinaire ?

 

Fin juillet, une amie nous a organisé un séjour aux petits oignons en Suisse à la découverte de fromages, de la double crème de Gruyère, des paysages à couper le souffle. Je ne connais pas la Suisse en dehors de Genève donc je suis impatiente, j’en rêve la nuit.

 

La spécialité culinaire la plus complexe à réaliser selon vous ?

 

La galette bretonne, finement dentelée, croustillante. Le problème surgit quand vous en goûtez une exceptionnelle (ah ! chère Anne-Joséphine…) et après plus rien ne peut l’égaler. Donc, je ne m’y attaquerai jamais et j’en déguste une de temps en temps quand je vois la cuisinière (la fameuse Anne-Joséphine) qui réussit les meilleures du monde !

 

Si je vous dis transmission, vous me dites ?

 

Je vous dis passion ! C’est ce qui m’anime. J’aime rencontrer des gens (des choses les plus simples aux techniques plus compliquées), qui me montrent des recettes et j’aime ensuite les partager.

 

Et dernière tout cela, il y a des gens formidables, des histoires d’amitié : un charcutier, une copina chinoise, une grand-mère catalane, une mamma napolitaine, une tante arménienne, un copain pâtissier, un grand chef japonais …

 

Un ustensile de cuisine indispensable que vous emmenez même en voyage ?

 

Si je pars à la découverte d’une ville, RIEN ! Je me laisse porter par les traditions locales, les rencontres. Je fais quelquefois le marché et je cuisine en rentrant à la maison pour prolonger un peu le plaisir.

 

Si je pars en week-end ou en vacances dans une maison : ma machine à pain ! Oui je sais, c’est un peu encombrant. Au début, les copains me prennent pour une folle mais dès que je leur prépare mes pains serpentins aux fruits secs pour le petit déjeuner, la fougasse pour l’apéro, une marguerite de pains farcis pour la randonnée et la tourte aux restes et citrons confits pour le dimanche soir …là il n’y a plus de moqueries !

 

Une odeur, un souvenir ?

 

J’ai adoré apprendre des plats catalans avec la grand-mère de mon mari. Ses boles de picoulat (ragoût de boulettes de viande aux cèpes et olives vertes) et ses pommes de terre/ artichaut en persillade avec la saucisse de Perpignan grillée dans la cheminée resteront à jamais dans ma mémoire.

 

J ‘adore aussi l’odeur des barbecues qu’on fait très souvent en famille chez mes parents.

 

Votre saveur, épice, ou senteur préférée ?

 

Les agrumes. Pour le livre, j’ai commandé un magnifique cageot d’agrumes incroyables : des mandarines satsuma, des cédrats Main de Bouddha, des citrons caviar, des citrons verts sudachi etc. j’ai passé une semaine à les étudier sous toutes les coutures, à les râper, les infuser, les cuire etc.

 

Quel aliment détestez-vous ?

 

Les tripes

 

Quel est l’ingrédient méconnu dont vous aimeriez maîtriser l’usage ?

 

L’ail noir, spécialité d’Aomori, sur l’ile de Honshu, c’est une tête d’ail entière dont le goût originel délicat ressemble à l’ail rose de Lautrec. Ses gousses sont de belles tailles, bien charnues. La tête d’ail confite près d’un mois dans une eau de mer très pure. Les gousses, noir comme du charbon, ont alors adopté une texture proche de celle du pruneau. J’ai testé quelques associations pas trop concluantes pour l’instant.

 

Si votre cuisine était une musique, quel en serait le style ?

 

Ce serait quelque chose qui donne la pêche, genre « Happy » de Pharell Williams ou September de Earth Wind and Fire.

 

Regardez- vous les émissions culinaires à la Tv ?

 

Oui, j’aime le rythme des émissions de Jamie Oliver, la gourmandise de Nigella qui se lève dans la nuit pour grignoter les restes dans le frigo. J’adore Cuisine des Terroirs sur Arte. En revanche, je ne suis pas amatrice des concours de cuisine (je n’aime pas la mécanique de ces émissions, les ralentis, les suspens avec la voix off, les candidats qui pleurent, les coupures pubs à répétitions, etc).

 

Votre dernier livre de cuisine acheté ou que l’on vous a offert ?

"Jérusalem" de Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi. Le dernier livre de Louise Denisot. "La peau, dix façons de la préparer " aux éditions de l’Epure.

Une gourmandise inavouable ?

 

La soupe de tomate en sachet, pendant la pause station service lors d’un long voyage ! Hors de ce contexte, ce n’est pas terrible dans ce scénario c’est réconfortant !

 

Votre vaisselle préférée ?

 

Les bols et coupelles japonais. De différentes tailles pour dresser plein de petites choses variées.

 

Quel ustensile de cuisine pourrait-on vous offrir ?

 

Une planche à découper, en bois, avec une forme originale.

 

Une astuce culinaire à partager ?

 

La texture d’une bonne pâte à ravioles doit avoir la même texture que le lobe de l’oreille. C’est vérifié par des années de pratique et c’est la raison pour laquelle j’ai de la farine sur les oreilles quand je fais des ravioles !

 

Quel est votre prochain projet?

 

TOP SECRET

 

Si vous aviez un site, un blog, ou une revue à conseiller ?

 

Je soutiens avec ferveur le site de partage de recettes Youmiam très bien présenté, interactif.

 

J’ai dévoré le dernier 180°C de la première à la dernière page, passionnantes lectures.

 

J’adore les dessins de Mingou du blog la Peau d’Ourse.

 

J’aime beaucoup les recettes (et les photos) de Dorian qui me donnent toujours faim et celles aussi d’Edda Onorato. Il y en a plein d’autres, pardon de les oublier au moment au je réponds à ce questionnaire (dans le TGV à 22 h) !

******

Merci encore à Sonia Ezgulian d'avoir si gentillement répondu à mon interview (cela me rassure de savoir que je ne suis pas la seule à emmener ma machine à pain en vacances !).

Je vous invite à aller découvrir la déliceuse cuisine de Sonia Ezgulian sur son blog : Les sardines filantes pour faire le plein de bonnes idées !

 

 

 

 

19 mai 2014

Tartelettes amandine

IMG_6135

Au mois de mai, est apparue une nouvelle collection de livres de cuisine chez Marabout, à tout petit prix (9,95 € Prix éditeur pour 216 pages !) , qui a attiré mon attention et que j'ai voulu tester.

Il s'agit de la collection "c'est meilleur à la maison" qui compte désormais 4 titres; c'est une collection destinée, comme son nom l'indique, au fait maison, à la cuisine simple et quotidienne.

c'est meilleur à la maison marabout

J'ai donc voulu tester une recette d'un des livres de cette collection consacré aux "desserts de mamie" en voyant la recette des tartelettes amandine, qui est un dessert que j'apprécie particulièrement !!!

livre marabout desserts mamie

Pour 7 tartelettes :

1 pâte brisée maison (ou pas hein)
3 oeufs
120 gr de poudre d'amandes
25 gr beurre salé pommade coupé en dés + 20 gr pour le moule
30 gr de sucre en poudre
1 cs rhum

Ce que je rajouterais si cela était à refaire : je rajouterais 20 gr de sucre, une pincée de vanille , et j'utiliserais impérativement des amandes entières broyées au mixeur .

Après avoir fait précuire vos pâtes brisées dans leurs moules (pour cela vous aurez découpé 7 cercles de 14 cm environ dans votre pâte ) ,versez le mélange de poudre d'amandes, de beurre, d'oeufs, de sucre et de rhum dans vos petits moules en ayant pris la précaution de piquer le fond de vos tartelettes à la fourchette.

Enfournez (four préchauffé) vos tartelettes 20 minutes environ, à thermostat 180 °C.

IMG_6129